En 2010 Année Jacquaire

2010 : ULTREIA !

Le gîte a bien évolué dans tous les domaines grâce à déjà trois ans d’expériences. Nous sommes plus d’une vingtaine dans notre fraternité. L’accueil s’étend à présent de Pâques à Toussaint.

Le 15 Août, Notre Dame de Rocamadour, qui était portée en pèlerinage sur le chemin en partance vers Saint Jacques de Compostelle, nous a fait l’honneur de sa présence à midi dans notre chapelle.

Nous avons installé une croix en acier inoxydable sur le GR65, 2 Km avant de descendre vers Conques.

Le gite continue de s’améliorer :

  • nous avons installé une piscine, pour le bien-être de tous.
  • Notre cuisine d’été, très originale au mileu des rochers, est bien appréciée par les pèlerins et les hospitaliers.

Quelques expériences d’accueil nous permettent encore d’avancer, de découvrir nos limites et de réfléchir sur les règles à respecter pour la bonne marche du gîte et de la fraternité.

  • Une très belle rencontre avec un couple Suisse nous a fait connaitre le chapelet de la miséricorde et de son ambassadrice Sainte Faustine. Cela a été pour Michel une révélation. Cette miséricorde du Christ, prônée par Jean Paul II, devient la raison d’être de notre présence sur ce beau chemin…
  • Un pèlerin nous a demandé de rester accueillir. Son statut n’était pas clair : ce n’était plus un pèlerin ni un hospitalier. Nous ne renouvellerons pas cette expérience.
  • Nous avons prété 600 euros à une pèlerine non argenté. Malheureusement, deux ans plus tard, nous n’avons plus de nouvelles de cette personne. Nous veillerons à l’avenir à être plus vigilants dans nos prêts.
  • A la demande des pèlerins et des hospitaliers, nous avons posé trois règles qui nous manquaient :
  1. l’esprit du gîte avec sa raison d’être sur ce chemin
  2. ce que l’on attend des hospitaliers dans notre gîte
  3. les droits et les limites des pèlerins accueillis