Vie de Sainte FLEUR

Sainte Fleur
Sainte Fleur

Sainte Fleur est la seule sainte de l’ordre de Malte.

Sainte Fleur est née en 1309 à Maurs dans le Cantal (Quercy). Elle entra à l’age de 14 ans, en 1323, dans l’ordre des Hospitaliers de Jérusalem,  situé dans l’hôpital de Beaulieu dans le Lot (à 15 kms au sud de Rocamadour). Cet hôpital, construit en 1235 pendant le règne du roi Saint Louis (1226 à 1270), se mit au service des pauvres, des malades et des pèlerins de Notre dame de Rocamadour et de Saint Jacques de Compostelle pendant au moins 5 siècles.

Sainte Fleur sentit vivement que sa vocation l’appelait à faire œuvre réparatrice et  dédommager Dieu des outrages qu’il recevait de la part des hommes. Elle rendit son âme à Dieu le 11 juin 1347. Des grâces furent accordées, des faveurs obtenues et des miracles accomplis par l’intercession de la sainte très vénérée. Son tombeau devint tel un « tombeau glorieux »

Après la tourmente révolutionnaire, la date de sa fête fut fixée le 5 octobre (car les travaux des champs étaient terminés), dans l’église paroissiale d’Issendolus (Lot).

Un pèlerinage de sainte Fleur réapparaît à l’heure actuelle, qui part de Maurs (lieu de naissance de sainte Fleur) à Issendolus (lieu de la mort de la sainte).
Sainte Fleur ayant été toute sa vie hospitalière, notamment pour les pèlerins, il est bon que des accueils chrétiens de pèlerins soient placés sous son patronage.
Au Soulié, le 19 août 2009, nous avons pris sainte Fleur comme protectrice de notre gîte d’étape et lui avons dédié notre chapelle.

Le pape Pie XI avait dit d’elle qu’ « elle avait  fleuri en beauté pour fructifier en bonté », ajoutant : « Prenez-la pour exemple pour que vous aussi vous fleurissiez en beauté et fructifiez en bonté »